La Plume Sauvage Editions | Atelier d'écriture mandala sur la route du coeur. Ton histoire est ton pouvoir. Faisons entendre la Voix des femmes
Mandala sur la route du coeur. Atelier d'écriture facebook en ligne
atelier d'écriture,creativité,mandala,coeur,ecriture intuitive,ecriture spirituelle,voix,femme,histoire,pouvoir,atelier en ligne,cours en ligne,ecriture
53102
post-template-default,single,single-post,postid-53102,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Mandala de la Route du Coeur #Textes Atelier d’écriture

Voici un petit mandala de cueillette matinale pour faire frétiller votre Âme !

 

La route du Cœur ?
Une Déambulation féconde
Des mille et une nuits…

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Laissez infuser les mots en votre Cœur.
Jouez avec les sons et les images.
Écrivez en toute liberté, sans vous brider et dans la Joie !

***

Découvrez les textes des auteures de la Tribu
et du groupe Facebook « Ton histoire est ton pouvoir. Faisons entendre la voix des femmes »

Sur la route sinueuse de la vie, après mille déambulations qui m’ont menées en des lieux sombres habités par les dragons, j’ai trouvé un petit chemin, au hasard d’un croisement, et je l’ai emprunté.

Après plusieurs journées où j’ai foulé pieds nus le sol de ce sentier, mon cœur m’a parlé, tout doucement.
Je ne l’ai pas d’emblée reconnu mais il y avait cette délicatesse avec laquelle il m’annonçait les mille embûches, la joie qui faisait tressauter sa voix quand il me disait « va par là, et une surprise te ravira ».

C’était lui, mon nouveau guide.


Et une soirée de pleine lune, alors que je préparais mon nid pour me reposer quelques jours et nuits, une pluie d’étincelles m’a enveloppée et j’ai vu comme la nature est féconde.

Mon pèlerinage était terminé.

Il m’avait livré son message : La Vie est féconde à la mesure où tu écoutes ton cœur.

Claire Gason

***

C’est à ma quarantième année que j’ai commencé une déambulation, cette marche déséquilibrante, moi qui est marché toutes ces années à côté, sans savoir qui j’étais, j’écoutais tellement bien les autres.

Jusqu’à ce jour de licenciement, suivi du jour de séparation, divorce, déménagement, me retrouvant seule avec mes deux enfants, suivi du jour du décès de ma maman, la plus difficile épreuve pour moi, celle de la petite fille seule…

Les masques se déposaient sans que je comprenne; au fur et à mesure, je descendais vers les fonds et les profondeurs. Je déambulais en laissant cette enveloppe qui ne me correspondait plus. Puis à chaque pas, jour après jour, je déambulais de ces profondeurs pour remonter voir des couleurs.

Voilà ma déambulation féconde, ma renaissance pour la deuxième fois, je suis Moi vers la route de mon cœur, riche de mes expériences et de mes apprentissages sur mon chemin de vie, riche de rencontrer celle que je Suis dans l’amour, la lumière et la paix que je vis aujourd’hui.

Oui, j’ai passée mille et une nuits à regarder le ciel, à parler, à confier mes peines, mes doutes, mes peurs, mille et une nuits à lire, à écrire, à pleurer, à penser, à méditer, à jardiner, pour voir aujourd’hui que je suis à ma place, comme les étoiles et les fleurs, voir les belles couleurs de lumière celle de mon cœur, aujourd’hui j’écoute mon cœur, je m’écoute….

Catherine Jean

Des milles et une nuits, je me souviens d’où je viens,
Il fait froid, à première vue tout paraît inhospitalier et je deviens austère, cependant une force inébranlable, la Foi me garde,
Alors je marche, j’erre, j’avance, je recule.

Au fil de mes déambulations, je respire ces odeurs déjà connues,
J’inspire la brise nouvelle, je me découvre, c’est pas facile d’oser cette nudité.
J’expire ce qui ne sert plus, je vide les faux semblants, dur de se séparer.

Tout à coup, je deviens légère…
Comme l’Air, personne ne me possède et je ne possède rien, je vais où je veux.
Comme la Terre, je suis solide, j’accueille, je trie,je partage.
Comme le Feu, j’affronte, je destructure, guerrière, je suis Homme.
Comme L’Eau, j’ondule, je m’écoule, insaisissable, rien ne m’échappe, je suis Femme.

Tout se déjoue, se joue, se rejoue, oui je m’amuse, je réapprend autrement, je grandis.
Pourquoi ?
La nature humaine me fascine, me bouleverse, je veux comprendre.
Je veux apprendre D’Elle, de Moi.
Je veux atteindre le Soleil et le faire revenir en pluie d’Etoiles sur le Monde.
Sur la route du Cœur, connaître enfin L’Amour et me reposer.

Véronique Araujo

***

Pour moi, la route du coeur a toujours ressemblé à une déambulation permanente et sans fin.

J’errais et j’erre encore comme une âme en peine.

Peu à peu, je me déleste de mes chaînes, déposant le long du chemin mes lourds fardeaux du passé.

Je cherche l’amour dans mon couple sans vraiment y croire. Aimer, m’aimer c’est encore bien difficile !

Je rêve ma vie et m’envole souvent au pays des mille et une nuits.

Ma quête d’amour est incessante, sera-t-elle un jour féconde ?

Féconde, je ne le suis plus au sens biologique du terme. Pourtant, je sens dans mon bas ventre cette envie irrépressible de me sentir devenir Femme chaque jour davantage.

Je palpe la vie en moi, la Vie, ce cadeau du « ciel » que j’honore avec beaucoup de gratitude chaque matin à mon réveil.

Catherine Launay

 

Vous aimez un peu, beaucoup, passionnément écrire ?

  • Avez-vous dans vos tiroirs un carnet d’écriture que vous avez laissé en friche, par manque de temps, de motivation ou de surmenage ?
  • Avec les beaux jours et vos vacances qui arrivent, aspirez-vous à vivre un temps pour vous, pour enfin retrouver votre Plume et la laisser vagabonder et écrire en liberté ?
  • Vous avez envie de retrouver une pratique d’écriture, un nouveau souffle d’inspiration, avoir un « cadre » pour propulser de nouveau votre élan créateur ?

Découvrez mon atelier d’écriture en ligne « 28 jours pour écrire avec ma muse »

 

laurence Plume sauvage

La Plume Sauvage, directrice de la publication et éditrice

No Comments

Post a Comment