LE RIRE DE LA VIE

Et si la Vie n’était qu’un grand Rire ? Un Rire devant l’Illusion de la Vie ?

J’ai eu la grâce de vivre ce moment où lors d’un soin sur mes chakras, mon 3ème Œil a rit !

Un grand FOU rire clair, limpide et brillant m’a traversé tout le corps et j’ai ri de l’Illusion de la Vie !

J’entendais : « Rit de l’Illusion ! Ah ! Ah ! La vie n’est qu’Illusion ! La Vie n’est qu’un GRAND JEU ! Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ou souffrir ! JOUE avec la Vie ! JOUE ! »

Alors le RIRE s’est calmé à l’extérieur mais a continué à l’intérieur et s’est installé dans mon cœur, me remplissant de paix et de grâce.

Oui, nous sommes sans cesse confrontés à l’Illusion de la Vie, dans nos relations, avec nous-même et le Monde.

J’ai souvent été en colère contre ce concept véhiculé dans le développement personnel sur l’Illusion. Cela m’a paru toujours « déconnecté » d’une certaine réalité ou trop abstrait et abscons. C’est facile de dire que tout est illusion alors que nous sommes dans un corps de Chair qui lui n’est pas une illusion pour nous, surtout quand il nous confronte à la maladie, à la douleur et au chagrin.

Pour ma part, je n’ai pu « toucher » à l’Illusion que dans certains soins vécus de libération des mémoires cellulaires où en effet je comprenez qu’une peur ou croyance, souffrance n’était qu’un « écran de fumée ». Je l’ai vécu aussi dans certains états profonds de contemplation, de méditation et de connexion mystique dans le « Néant » (qui est Illusion aussi).

Alors ce grand Rire est venu comme une cascade de Joie me montrer la rivière à suivre, sans me dire « ok la vie est illusion, à quoi bon, ca sert à quoi d’être sur cette Terre alors ? »

Bien au contraire !

J’ai cette conscience de l’Illusion de la Vie mais cela ne m’empêche pas de vivre, d’aimer, de créer, de voir combien la Vie nous offre sans cesse, à tout instant, un Miroir de ce que nous sommes.

Combien la Vie est un Cadeau que nous devons honorer en rendant Grâce, en révélant la Beauté profonde de notre Etre et en Jouant dans la Joie avec Elle !

Alors JOUONS avec le Vivant !
Et soyons dans l’Emerveillement !
Laurence