Menu
Create Custom Side Menus
La Plume Sauvage Editions | Il est peut-être temps de rentrer chez vous? de Caroline Massol
3010
post-template-default,single,single-post,postid-3010,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,grid_1200,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Il est peut-être temps de rentrer chez vous? de Caroline Massol

Il est peut-être temps de rentrer chez vous? de Caroline Massol

terres1

 

La phrase tourne en boucle dans ma tête et dans mon corps depuis hier matin.

Elle vient résonner au plus profond de moi, car je perçois combien d’entre nous en ce moment sont confrontées à un appel intérieur:
Plus envie de faire semblant, plus envie de paraître, plus envie de vivre dans un confort qui n’est pas nourrissant pour la joie de vivre ou l’épanouissement.
Plus envie non plus d’être dans la course à la réussite pour prouver qu’on est compétent(e) et légitime.
Mais en même temps, que faire ? Comment trouver l’équilibre ?
S’évader sur une terre en Patagonie ou hiberner dans un refuge en haute montagne n’est pas non plus la solution.
Mais inlassablement, avec patience, votre âme vous appelle. Elle s’en fiche qu’en ce moment vous ne soyez pas disposée à des changements de vie. Elle, elle veut respirer à plein poumons.
Bon très bien, que fait-on alors ?
J’ai reçu cela comme réponse:

 

terres2

Non pas que.
Je vous livre ce qui m’est soufflé avec amour au creux de mon oreille:
« Quand comptez-vous chacune, chacun rentrer sur vos terres ?
Quand comptez-vous lâcher vos besoins de reconnaissance et votre équipement complet destiné à prouver que vous êtes capable, que vous êtes légitime et digne d’être aimée ?
Allez vous jouer encore très longtemps ce rôle qui commence à vous fatiguer ?
Votre âme s’impatiente, vos terres intérieures trépignent à l’idée de votre retour.
Lâchez la quête de prouver, arrêtez vous ne serait ce le temps de quelques semaines pour revenir un peu chez vous.
Il n’est pas question de trancher, il est question de trouver un équilibre entre votre âme et votre accomplissement en cette vie dans vos projets quel qu’ils soient.
Réussir et être authentique vont de pair, ils ne sont pas deux faces opposées.
Mais quand votre désir de réussite vous dessèche le torrent de joie de vivre, c’est que votre âme vous appelle à revenir en vos terres.
Le temps ne serait ce que d’une soirée en tête à tête avec votre âme. Recontacter vos aspirations profondes par un voyage en vos terres.
Là maintenant, fermez vos yeux et laissez vous revenir chez vous.
Sentez le vent qui balaye vos cheveux, humez cette odeur de terres sauvages, goûter ce sentiment d’être tout simplement vous et contemplez le paysage qui s’offre à vous…

 *

terres4

 

Telle une reine, tel un roi qui revient en ses terres sauvages et sacrées,
reconnectez vous à votre origine: La Splendeur !

Oui vous êtes cela, au plus profond de votre cœur,
Les blessures ont recouvert de sable votre couronne, mais elle est bien là depuis votre venue en ce monde et même bien avant.

Inspirez, expirez, prenez le temps de ressentir.
Voyez ce qui n’est vraiment plus possible de continuer à faire, à vivre ou à dire.
Qu’est ce qui ne peut plus attendre ?
Et voyez ensuite ce que vous pouvez juste modifier et ajuster afin que vous puissiez être plus en paix, plus en accord avec votre authenticité.
Revenez en vos terres ou vos terres viendront vous chercher
Avec amour bien entendu,
Car si vous tendez l’oreille, vous entendrez ceci:
Tu es Splendeur, tu es Amour… Retrouves tes origines..
Temps est de te retrouver, de te redécouvrir et enfin de t’aimer avec une somptueuse lettre A.
Bon vent, bon voyage,
Et belles réalisations ensuite

De tout cœur,

34

Texte de Line Leah

Photos: Line Leah

Voir la fiche de Line Leah

 

laurence konieczny

La Plume Sauvage, directrice de la publication et éditrice

2 Comments
  • michele
    Répondre

    Floraison…
    Après avoir grandi pendant bien longtemps, l’être nouveau est entrain d’éclore, tel un bouton de fleur, un fruit longuement mûri…Il est enfin prêt à donner son plein potentiel, prêt à se donner lui-même en totalité sans rien retenir de son essence…Il devient  » Cadeau  » ,  » Partage  » …..Il est goutte d’eau dans l’océan, rayon venu du Soleil, brise portée par le vent, nuage dans le ciel, grain de sable dans le désert…..Il est à la fois le centre et ce qui gravite autour…Stable et mouvant, il est partout et nulle part….C’est magique et magnifique, il emplit tout l’espace, et tout l’espace l’emplit…La Conscience est partout répandue et partout c’est  » chez Lui  » ….Le nouvel habitant de la Terre est animé par la perfection…..Même sans action, tout se fait parfaitement car tout est mu….L’être du nouveau monde joue avec la Vie, et la Vie joue avec Lui…..

    23 avril 2016 at 17 h 03 min
  • De tout coeur avec vous , le retour à la maison est delicieux! Je vous remercie pour l écho que j’ ai trouvé à votre article inspiré et inspirant! Paix Amour Joie !

    27 mai 2016 at 6 h 44 min

Post a Comment