Menu
Create Custom Side Menus
La Plume Sauvage Editions | « Cinq anges sont venus me voir » de Dorothée Alliot-Gonçalves
3663
post-template-default,single,single-post,postid-3663,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,grid_1200,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

« Cinq anges sont venus me voir » de Dorothée Alliot-Gonçalves

« Cinq anges sont venus me voir » de Dorothée Alliot-Gonçalves

Présence des anges qui me dictent ces mots.

Quand ils sont arrivés, tous mes sens endormis se sont éveillés, j’ai eu chaud aux oreilles et des brulures de gorge. Qu’ai-je à écouter que je n’entends plus ? Sourde de peur, d’ennui, saoulée par mes jugements, mes mots durs, prises de vertiges, déséquilibrée.

Qu’ai-je à dire que je retiens au fond de ma gorge ? Qui pique comme une fumée âcre, me fait tousser et rapidement monter les larmes aux yeux ?

Je suis sereine car mes anges sont entrés chez moi ce soir, il y a quelques minutes à peine. J’ai ouvert la fenêtre pour les laisser entrer et allumé une bougie pour saluer leur présence. Et à l’heure où j’écris, ils sont en demi-cercle autour de moi, me regardant, bienveillants.

« Enfin, elle fait ce qu’elle a à faire » dit l’un d’eux amusé. Un autre, goguenard, ajoute : « alors, sens-tu, comme cela coule ? Quand tu prends un stylo et une feuille de papier, il suffit de laisser faire. Tu n’as rien à penser, rien à imaginer, rien à analyser, simplement ouvre-toi. Ecoute autour de toi »

« Ecoute-nous et les autres et le monde, la mélodie sacrée universelle qui sonne, résonne pour toi et pour tous ».

Il me semble que mon canal auditif se dilate, c’est un peu douloureux, j’entends mon cœur à l’intérieur. C’est tellement chaud. Laisser aller, laisser passer, sans penser à une éventuelle otite. Je ris déjà seule, enfin, accompagnée, de cette nouvelle peur tout juste née.

Que vais-je vivre de cette rencontre angélique ? Que vais-je dire ? Que vais-je faire ?

RIEN

Simplement laisser leur souffle me traverser. Me faire flûte de pan, clarinette, harpe, contrebasse. Ils seront le vent, je jouerai pour vous, pour moi aussi et pour eux. Oui, la fille de l’air chantera avec les anges ce soir, cette nuit et ces prochains jours. Ecoutez déjà ce silence plein de bruits.

La poitrine enflée de peurs, d’incertitudes, de défis à relever.  Je vais comme une enfant qui craint ces bienfaiteurs, et pourtant qui leur ouvre son cœur.

« Rassure-toi » me disent-ils, assis sur le canapé. Ils se sentent déjà chez eux en mon domicile. « Prends exemple, sens-toi en ce monde, comme nous nous sentons chez toi, en terre amie et bonne ».

Je tousse encore, frisonne de tout mon corps. Ils sont là, cinq anges venus chez moi. Pour m’aider à pousser les barrières de ma vie. Faire de la place pour l’impossible. Tout oser. Chevaucher sur la ligne d’horizon. Rire de tout, même du pas marrant, du compliqué, du douloureux. Faire des pirouettes, des cercles, des volutes. Devenir une spirale de poussière dans la galaxie parce qu’on n’est pas autre chose : une spirale de particules qu’on appelle ADN, héritées des étoiles…

Merci les anges de me rappeler tout ça.

*

34

Texte de Dorothée Alliot-Gonçalves

Photo: source inconnue

Voir la fiche auteur de Dorothée Alliot-Gonçalves

Texte de Dorothée Alliot-Gonçalve

laurence konieczny

La Plume Sauvage, directrice de la publication et éditrice

No Comments

Post a Comment