Menu
Create Custom Side Menus
La Plume Sauvage Editions | « Bouton d’or » de Yaël Catherinet-Buk
3497
post-template-default,single,single-post,postid-3497,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,grid_1200,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

« Bouton d’or » de Yaël Catherinet-Buk

« Bouton d’or » de Yaël Catherinet-Buk

Poème pour le passage des femmes sages,
les femmes aux cheveux gris,
les femmes solaires,
les femmes dont les lunes ne chantent plus
et qui traversent cette étape de leur vie!
*
Rouge est la parole des femmes
Rose elle est en éclosion
Rond est les mots qui se disent
*
Voie de conscience
de connaissance
appropriation
de cette donation
*
Passage
transformation
évolution
*
Nous aimons parler de nos ventres en germination
de nos hanches porteuses
de nos sexes qui désirent
de nos lunes qui coulent
de nos émotions qui se purifient
de nos rêves magiques
*
Mais nous taisons l’ après
Oui quand les lunes ne chantent plus dans notre matrice
Quand nous sommes parchemins
Terre riche en sillon
Quand nous dansons avec le soleil
changeant de cavalier
prêtesà d’ autres océans, bien plus grands
Notre corps devient alors
riche d’ histoires
Nos larmes deviennent alors
porteuses de souvenirs
Nos cheveux gris sont devenus alors
attrapes rêves
*
Nos enfants
ont pris le chemin de leur vie
Nos fruits
ont muri et remplissent nos jardins
*

boutondor

*

Nous avons fait la paix
et je vous le souhaite !
*
Avec notre petite fille intérieure
Les peurs sont devenus des clés
de guérison
de libération
Car la terre et le ciel nous relient à présent
dans les bras d’ une grande immensité
Nous baignant avec sa voie lactée
*
C’est un tel grand passage qui s’ offre à moi
et j’ ai soif,
faim,
envie de tourner sans fin
comme une toupie
d’ un Oui grand à la vie!
*
Envie aussi
de me poser là
près de cet arbre
L’admirant à chaque saison
lui parlant de toutes ses nuits magiques
ou j’ ai aimé
de tous ses matins ou j’ ai remercié le jour
de renaître à chaque instant
*
A présent, je me sens une autre femme
Riche dedans
Pleine de sourires en mémoire
*
Jaune , solaire est la femme d’ histoire
La femme sans lunes
Bouton d’ or, elle est
en effloraison
tel est son épanouissement
*

34

Un texte de Yaël Catherinet-Buk

Photo:

Voir la fiche auteur de Yaël Catherinet-Buck

laurence konieczny

La Plume Sauvage, directrice de la publication et éditrice

No Comments

Post a Comment