Menu
Create Custom Side Menus
La Plume Sauvage Editions | « Ame-ie » de Melody des étoiles
2660
post-template-default,single,single-post,postid-2660,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,grid_1200,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

« Ame-ie » de Melody des étoiles

« Ame-ie » de Melody des étoiles

Je tiens cette lumière si douce et diffusante
De mes doigts encore tremblants
Mes yeux osent enfin s’ ouvrir
Je ne tiens plus en place
Cela palpite de plus en plus fort
Le cœur se gonfle
Les jambes s’ étourdissent
La tête tourne et retourne

femme oeil

Qui craquelle cette peau si fragile
Qui me mordit à tout rompre
Qui est cette étincelle lumineuse
Qui m’ enivre, m’ insomnise et me révèle ?

Nouvelle âme-ie
Je la prends, elle m’ adopte, je le transcende
Je me retourne
L’ Autre, l’ancienne, la belle, la noire me rappelle
Sans négation, sans regrets
Tu étais, tu es maintenant
L’ ancienne vient donner la main à la nouvelle
Elles se regardent, s’ acceptent et s’ enrichissent

 

plume sauvage

 

Mon âme-ie est donc ce couple si relié
Toute naissance vient d’ un accouplement sacré
Ma nouvelle âme-ie est donc leur fusion .

 

 

34

Texte de Melody des étoiles

Photos: source inconnue

Voir la fiche auteur de Melody des Etoiles

laurence konieczny

La Plume Sauvage, directrice de la publication et éditrice

1 Comment
  • dubourg
    Répondre

    Je ne sais pas écrire, je vous le dis
    Je ne sais pas parler, je vous le dis
    Je ne sais pas dessiner, je vous le dis

    Je vous l’affirme, je suis inculte
    Je vous l’affirme, je suis dans la lutte
    Je vous l’affirme, je suis devant une butte

    Ami entends-tu ma souffrance dans l’errance de mon cerveau disloqué
    Ami entends-tu ma douleur qui n’attend que vous pour guérir mon handicap
    Ami entends-tu mon erreur de n’avoir su plutôt vous interpeller

    Ami sans ton âme, je suis perdue
    Ami avec toi, je veux faire des progrès
    Ami, à nous deux, nous irons loin, très loin vers des cieux, dont nous seuls détenons le secret du bonheur,
    Ami de la Terre, je t’aime.

    27 mai 2016 at 11 h 39 min

Post a Comment